vendredi 24 juillet 2015

Snowclones : ce n'est pas toujours l'Allemagne qui gagne

« Et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne », je l’ai dit ici, est probablement la petite phrase la plus connue du domaine sportif. L’énorme quantité de snowclones auxquels elle a donné lieu confirme son statut de vedette. On en a encore vu un exemple fin mai 2015 avec un article de l’AFP intitulé « FIFA : et à la fin c’est Blatter qui gagne… », repris par plusieurs grands titres après la mise en examen de plusieurs dirigeants de la Fédération international de football. « Et à la fin, c’est le Barça qui gagne », proclamait Le Télégramme le 7 juin à propos du match Barcelone-Juventus en Ligue des champions. « Et à la fin, c’est toujours Sion qui gagne », titrait Le Temps le lendemain à propos de la finale de la Coupe de Suisse.

Mais cette formule n’est pas confinée aux milieux du football, bien qu'elle y soit plus fréquente. En voici quelques exemples récents :
  • Cyclisme : « Et à la fin, c’est Perrin-Ganier qui gagne », Le Progrès, titre du 15 mai 2015
  • Voile :  « Solitaire du Figaro : et à la fin, c’est Eliès qui gagne... », Le Parisien, titre du 17 juin 2015
  • Tennis : « Et à la fin, c’est Nadal qui gagne »,  Le Midi libre, première phrase d'un article du 3 juin 2015 sur Roland-Garros
  • Automobile : « Et à la fin, c’est Rolex qui gagne », L'Est républicain, intertitre d'un article du 11 juin 2015 sur les sponsors des 24 Heures du Mans
  • Basket-ball : « Et à la fin, c’est Limoges qui gagne », L'Alsace, titre du 21 juin 2015
La formule n'est même pas l'apanage du sport. Au mois d’avril, L’Obs publiait un article économique sous le titre : « Et à la fin c’est le marché qui gagne ». Le 5 juin, commentant le congrès du Parti socialiste, Libération notait : « Et à la fin c’est François Hollande qui gagne ». On pourrait multiplier les exemples : vingt-cinq ans après, les paroles de Lineker résonnent toujours, bien au-delà de son sport, à travers des milliers de snowclones.

Michel Le Séac'h
____________________
* Voir Michel Le Séac'h, La petite phrase : D'où vient-elle ? Comment se propage-t-elle ? Quelle est sa portée réelle ?, Paris, Eyrolles, 2015, p. 135.

Photo TottenhamFan, Flickr, CC licence 2.0

Aucun commentaire: