mercredi 8 juillet 2015

« Le traité de Versailles de la zone euro » : quand Emmanuel Macron s’essaie aux petites phrases

« Même si le non devait l'emporter, notre responsabilité sera de ne pas faire le traité de Versailles de la zone euro », a déclaré Emmanuel Macron dimanche dernier. Invité des Rencontres d’économie d’Aix-en-Provence, le ministre de l’Économie s’exprimait le jour même du référendum grec.

Une telle déclaration venant d’une telle personnalité à un tel moment n’est évidemment pas passée inaperçue. Elle a été reprise par une grande partie de la presse. Marquera-t-elle durablement ? Cette phrase d’une vingtaine de mots est trop longue pour faire une petite phrase. Elle sera raccourcie dans les mémoires. Elle l’est déjà dans les titres : pour Le Monde, « Macron met en garde contre un ‘traité de Versailles de la zone euro’ ».

Hélas, les formulations négatives (« ne pas faire ») sont souvent mal comprises. Ce qu’on retiendra vaguement est qu’Emmanuel Macron a parlé d’un « traité de Versailles de la zone euro ». Et cette analogie éveille un sentiment négatif ; John Maynard Keynes, dans Les Conséquences économiques de la paix, comparait le traité de Versailles à une « paix carthaginoise », c’est-à-dire la destruction de l’adversaire. Associer son nom à un concept désagréable n’est pas une bonne idée pour un homme politique.

Associer l’adversaire à un concept agréable ne l’est pas davantage. Le lendemain de sa déclaration sur la Grèce, Emmanuel Macron, à Marseille, affirmait que « le Front national est une forme de Syriza à la française ». Gros succès : la formule a fait titre pour La Provence, Libération, Le Point et plusieurs autres. « Syriza » est peut-être un gros mot pour le ministre de l’Économie, mais le succès de son référendum a conféré au parti grec une image de vainqueur. Le Front national devrait apprécier qu’un ministre la lui accole.

Manuel Valls trouve Emmanuel Macron trop « bavard », à en croire Le Canard enchaîné du 17 juin. Il risque de trouver aussi que la qualité ne rachète pas la quantité.

Michel Le Séac'h
_________________________

Photo d’Emmanuel Macron : OFFICIAL LEWEB PHOTOS, Flickr, cc-by-2.0.

Aucun commentaire: