dimanche 7 juin 2015

« Nice shoes », pour faire le premier pas…

« Nice shoes », dit Jean Dujardin à George Clooney dans un film publicitaire pour Nespresso. Tout le monde ou presque adore cette réplique – moins pour ses deux mots que pour ses lourds sous-entendus, soulignés par le rictus de l'acteur.

Chacun sent bien la proposition malhonnête derrière le compliment : ce Nice-là n'est pas celui de Brice de Nice. « Nice shoes » est une réplique-culte (alias petite phrase, en langage cinématographique) qui en dit beaucoup plus qu’elle n’en a l’air.
Pourtant, elle en dit moins au téléspectateur français qu’à son homologue américain. « Nice shoes » est une plaisanterie de « bad boy » sur une méthode de drague expéditive. C’est même un raccourci. Comme l’explique le site Urban Dictionary, « l’expression ‘nice shoes’ peut être utilisée seule, dans l’espoir que l’autre personne comprendra ce que vous lui demandez ». Car la formule développée est « Nice shoes, wanna fuck? », qu’il n’est peut-être pas indispensable de traduire ici.
Cette blague de mauvais goût mais bien connue pourrait avoir son origine dans un vieux sketch de l’acteur Eric Bogosian. Sonny, une brute épaisse, entreprend le pauvre Mike d’un air « amical puis de plus en plus menaçant » en le complimentant sur ses « nice shoes ». On devine la suite. Avec humour et élégance, Nespresso s’inscrit dans le droit fil de ce texte.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Dujardin joue donc le rôle de la brute épaisse... Encore une forme de "French bashing"!