vendredi 5 juin 2015

Le premier livre sur les petites phrases

Les petites phrases, on en parle tout le temps, dans la vie politique et ailleurs. Rien qu’aujourd’hui, tenez, si je fais une recherche Google sur « la petite phrase » pour les 24 dernières heures, j’obtiens « la petite phrase de Nikos Voutsis, le ministre de l’Intérieur grec », « Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a décidé de s’expliquer jeudi sur la petite phrase qui a fait grand bruit », « Messi, la petite phrase qui doit faire flipper la Juve », « W. Leymergie peut-il faire le buzz avec une petite phrase… anti-buzz ? », et quelques dizaines d’autres.

La petite phrase est parmi nous, donc, mais comment la reconnaître ? Comment parmi tout ce qui se dit et s’écrit, une phrase devient-elle « petite », appelée paradoxalement à un grand destin dans le débat politique (entre autres) ? Le jour où je me suis posé la question, j’ai constaté qu’il n’existait aucun livre sur le sujet ! La petite phrase nous est naturelle comme l’air que nous respirons : nous n’y faisons pas attention.

Oh ! bien sûr, si vous interrogez le catalogue d’un libraire en ligne, vous trouverez des recueils de citations, politiques ou pas, comme Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long, de Philippe Delerm, ou Le cumul des mandales : petites phrases, bévues et mots assassins, d’Olivier Clodong. Deux livres excellents mais qui n’apprennent pas grand chose sur la mécanique des petites phrases. Si vous cherchez bien, vous trouverez Phrases sans texte, du linguiste Dominique Maingueneau : une analyse indispensable sur la construction des petites phrases mais qui n’épuise pas la question de leur destin et de leur effet.

J’ai donc décidé d’écrire le livre que je ne trouvais pas, et le voici : La Petite phrase paraît aujourd’hui chez Eyrolles.


Aucun commentaire: