vendredi 8 mai 2015

François Hollande est plus petites blagues que petites phrases

« François Hollande. Le best-of de ses petites phrases », titre Ouest France, qui explique : « François Hollande est connu pour son sens de la formule et ses bons mots, au point que Laurent Fabius l'a surnommé... "Monsieur petites blagues". » Mais une petite blague n’est pas une petite phrase. Le mot d’esprit s’adresse à l’intelligence. Il crée un sentiment immédiat de convivialité, voire de connivence. Il fait passer un bon moment – mais il est rarement destiné à durer. Il est peu armé pour marquer durablement les esprits.

La petite phrase est rarement humoristique car elle doit pouvoir se passer de l’intelligence. Elle doit exprimer une vérité, éventuellement illusoire ou très limitée mais profondément ressentie par un public et donc inscrite dans les mémoires spontanées. Peut-être le président de la République s’inscrit-il trop du côté de l’intelligence. En tout cas, ses déclarations qui marquent durablement paraissent rares. Le « Moi président » de la campagne électorale a frappé par sa forme mais n’est pas doté d’une sémantique très riche. « J’inverserai la courbe du chômage » est repris comme une arme par ses adversaires, mais ne comporte pas de message pratique pour le public ; d'ailleurs, le futur est rarement propice aux petites phrases*. « Gouverner c’est pleuvoir » n’est pas autre chose qu’un bon mot.
_____________________
* Voir La Petite phrase, p. 226.

Photo François Hollande en 2012 : Toufik-de-planoise, Wikimedia Commons, CC-BY-SA-3.0

Aucun commentaire: