dimanche 17 janvier 2016

Les petites phrases, un outil pédagogique à optimiser

Comme je le souligne dans mon livre (voir La petite phrase : D'où vient-elle ? Comment se propage-t-elle ? Quelle est sa portée réelle ?, p. 149 et suivantes), les « petites phrases » s’adressent à la mémoire et déclenchent des attitudes plutôt que des raisonnements. Elles jouent donc un rôle important dans l’enseignement et l’apprentissage.

Nous avons tous vu nos professeurs utiliser des petites phrases qui leur sont propres. Leurs élèves apprennent à les repérer et à comprendre leur signification cachée. Elles deviennent des marqueurs d’une culture commune entre l’enseignant et ses élèves. Les plus fameuses se transmettent même d’une année sur l’autre, des anciens élèves aux nouveaux.

Spécialiste américain des méthodes pédagogiques, Doug Lemov note l’importance de ces signaux (ou « tell », une expression venue du poker, où les adversaires s’épient pour deviner le jeu de l’autre). Il raconte :
L’un de mes signaux en tant qu’enseignant était le mot « intéressant », prononcé sur un ton badin mais légèrement condescendant et d’ordinaire accompagné d’un « Hmmm » et d’un clignement des deux yeux. Je l’utilisais, sans m’en rendre compte, dans mes cours d’anglais quand un commentaire d’un élève me semblait mal fondé. Aussitôt, une élève prénommée Danielle disait très clairement au fond de la classe : « Oho ! Essaie encore, Danny ! » Elle savait qu’« intéressant » voulait dire « décevant ». Comme la plupart des enseignants, j’en disais plus que je ne croyais. Le message adressé à Danny signifiait : « tu aurais sans doute fait mieux de garder ton idée pour toi », et Danny le savait comme les autres. 
Doug Lemov ne se borne pas à constater le phénomène. Dans Teach Like a Champion 2.0, nouvelle version d’un livre paru en 2010 devenu best-seller aux États-Unis, il recense 62 « techniques » utilisées par des enseignants spécialement efficaces. L’une d’elles consiste à créer une« culture d’erreur », dans laquelle les élèves verront positivement leurs erreurs comme des occasions d’apprentissage. Et bien entendu, l’un des moyens pour créer cette culture est d’instaurer délibérément des petites phrases qui n’auront pas l’effet déstabilisant de son « intéressant ».
  • Doug Lemov, Teach Like a Champion 2.0, San Francisco, Jossey-Bass, 2015

Aucun commentaire: