lundi 4 janvier 2016

Sexisme et petites phrases

« Les femmes ont souvent droit à des petites phrases... auxquelles les hommes n'ont pas droit », note le Huffington Post. Ses 48 exemples en vidéo viennent directement de l’édition américaine du site. Celui-ci y voit du sexisme, un mot que ne reprend pas le Huff français. Vus de ce côté-ci de l'Atlantique, ces exemples ne paraissent pas tous aussi convaincants.

Il n’est de « petite phrase » qu’entre gens qui partagent une même culture. Le second degré de la petite phrase renvoie à un acquis qu’il est inutile de répéter à chaque fois. Son sous-entendu est compréhensible à la fois par celui qui la prononce et par celui qui l’entend (ce qu’exprime la formule « À bon entendeur, salut »).

Ce que les femmes entendent n’est pas forcément audible par les hommes. Et ce qui est petite phrase pour un Américain ne l’est pas forcément pour un Français…

Aucun commentaire: