jeudi 16 avril 2015

Paul Krugman dévalue les petites phrases

« Préparez-vous à une campagne de petites phrases et de violence sans signification » (Get ready for a campaign of soundbites and fury signifying nothing) assure Paul Krugman dans son dernier article de blog sur PennLive. C’est même le titre du billet. Il annonce que la campagne présidentielle américaine de 2016 ne nous apprendra rien : « les deux partis sont tout à fait unifiés autour de leurs grands thèmes politiques – et ces positions unifiées sont très éloignées l’une de l’autre ».

Le prix Nobel d’économie 2008 ne craint-il pas de galvauder sa réputation par des considérations de Café du Commerce ? Car il passera de l’eau sous les ponts d’ici l’automne 2016. Mais dès aujourd’hui, évoquer des « petites phrases sans signification » apparaît comme un contresens. Une petite phrase signifie toujours quelque chose, si ce n’est pour celui qui la prononce, au moins pour celui qui la retient !

Photo : Paul Krugman au Commonwealth Club en 2012, photo Ed Ritger, CC Attribution 2 sur Flickr

Aucun commentaire: